Autorisation de voyage électronique et taxe touristique pour la préservation de la nature [en]

Nouvelles mesures pour les voyageurs se rendant en Nouvelle-Zélande : Autorisation de voyage électronique et taxe touristique pour la préservation de la nature.

JPEG

Si vous souhaitez plus d’informations concernant la NZeTA et la taxe écologique, seul le site de l’immigration néo-zélandaise fait foi : www.immigration.govt.nz

1. Autorisation de voyage électronique (NZeTA) - A partir du 1er octobre 2019

• Depuis le 1er octobre 2019, tout voyageur se rendant en Nouvelle-Zélande sous le régime de la dispense de visa doit être muni d’une autorisation de voyage électronique (NZeTA) pour pouvoir être admis sur le territoire néo-zélandais.

• Cette disposition concerne notamment les voyageurs titulaires d’un passeport français qui se rendent en Nouvelle-Zélande pour une visite de moins de trois mois.

Les visiteurs en transit dans les aéroports néozélandais ou les passagers des bateaux de croisière en escale dans les ports sont également tenus de solliciter une autorisation de voyage.

Attention : tous les passagers qui voyagent en Nouvelle Zélande ou transitent par un aéroport en Nouvelle-Zélande doivent avoir obtenu une autorisation NZeTA avant le départ.
Par exemple, les voyageurs passant par Auckland à destination de la Nouvelle-Calédonie ou de la Polynésie Française devront être munis de la NZeTA avant d’embarquer.

• Cette autorisation doit obligatoirement être demandée en ligne, soit à partir d’une application gratuite téléchargeable sur smartphone, soit sur internet. Sa délivrance se fait en 72 heures et son coût est de 9 dollars NZ si la demande est faite à partir d’un smartphone et de 12 dollars NZ à partir du site internet.

• Sa durée de validité est de deux ans.

Les voyageurs soumis à l’obligation de visa, en raison soit de leur nationalité, soit de la nature ou de la durée de leurs déplacement en Nouvelle-Zélande, sont dispensés de cette formalité.

Pour plus d’informations concernant le NZeTA et son acquittement, rendez-vous sur le site de l’immigration néo-zélandaise : www.immigration.govt.nz/NZeTA

Télécharger ci-dessous le guide en français du formulaire de demande de NZeTA :

PDF - 155.4 ko
NZeTA : guide en français du formulaire de demande
(PDF - 155.4 ko)
ATTENTION
Il existe de nombreux sites non-autorisés sur Internet qui proposent au public d’effectuer des demandes de NZeTA en ligne.
En utilisant ces sites, vous risquez de payer plus cher que le prix officiel et d’être en infraction lorsque vous voyagerez.
Si vous effectuez la demande par Internet, vérifiez bien que vous êtes sur le site officiel de l’immigration néozélandaise : https://nzeta.immigration.govt.nz.
Si vous souhaitez utiliser une application pour téléphone mobile, téléchargez-la en utilisant les liens officiels : Apple Store NZeTA ; Google Play NZeTA.
Pour vérifier la validité de votre NZeTA en ligne, rendez-vous ici sur le site de l’immigration NZ.

2. Taxe touristique pour la préservation de la nature (IVL) - Depuis le 1er juillet 2019

• Depuis le 1er juillet 2019, le paiement d’une taxe touristique pour la préservation de la nature (IVL, International Visitor Conservation and Tourism Levy) est obligatoire pour la quasi-totalité des voyageurs se rendant en Nouvelle-Zélande.

• Cette taxe s’applique tant aux visiteurs bénéficiant de la dispense de visa qu’à ceux soumis à obligation de visa, y compris les détenteurs du programme vacances-travail (PVT). Les personnes dispensées du paiement de cette taxe incluent notamment les titulaires du statut de résident en Nouvelle-Zélande, les voyageurs en transit aéroportuaire, les ressortissants néozélandais, australiens ou de certaines nations du Pacifique, ainsi que les titulaires de visas diplomatiques, militaires, médicaux et humanitaires.

L’IVL doit être acquittée soit en ligne à l’occasion de la demande d’autorisation de voyage électronique pour les voyageurs dispensés de visa, soit au moment du dépôt de la demande de visa.

Son coût est de 35 dollars NZ.

Pour plus d’informations concernant la taxe IVL et son acquittement, rendez-vous sur : www.mbie.govt.nz/IVL


_ _ _

L’ambassade n’a pas compétence en matière de questions relatives à l’entrée et le séjour sur le territoire néo-zélandais.
Résidant ou séjournant dans un pays étranger, vous êtes soumis à la législation du pays d’accueil, dont l’application s’étend à toutes les personnes physiques ou morales installées ou circulant sur son territoire.
Il est vivement recommandé de se rapprocher directement des autorités néo-zélandaises : https://www.immigration.govt.nz/new-zealand-visas

Dernière modification : 23/10/2019

Haut de page