Autorisation de voyage électronique et taxe touristique pour la préservation de la nature [en]

Nouvelles mesures pour les voyageurs se rendant en Nouvelle-Zélande : Autorisation de voyage électronique et taxe touristique pour la préservation de la nature

1. Autorisation de voyage électronique (NZeTA)

• À partir du 1er octobre 2019, tout voyageur se rendant en Nouvelle-Zélande sous le régime de la dispense de visa doit être muni d’une autorisation de voyage électronique (NZeTA) pour pouvoir être admis sur le territoire néozélandais.

• Cette disposition concerne notamment les voyageurs titulaires d’un passeport français qui se rendent en Nouvelle-Zélande pour une visite de moins de trois mois.
Les visiteurs en transit dans les aéroports néozélandais ou les passagers des bateaux de croisière en escale dans les ports sont également tenus de solliciter une autorisation de voyage.

• Cette autorisation doit obligatoirement être demandée en ligne, soit à partir d’une application gratuite téléchargeable sur smartphone, soit sur internet. Sa délivrance se fait en 72 heures et son coût est de 9 dollars NZ si la demande est faite à partir d’un smartphone et de 12 dollars NZ à partir du site internet.

• Sa durée de validité est de deux ans.

• Les voyageurs soumis à l’obligation de visa, en raison soit de leur nationalité, soit de la nature ou de la durée de leurs déplacement en Nouvelle-Zélande, sont dispensés de cette formalité.

• Des informations détaillées sont disponibles sur le site de l’immigration néozélandaise : https://www.immigration.govt.nz/new-zealand-visas/apply-for-a-visa/about-visa/nzeta

2. Taxe touristique pour la préservation de la nature (IVL)

• Depuis le 1er juillet 2019, le paiement d’une taxe touristique pour la préservation de la nature (IVL, International Visitor Conservation and Tourism Levy) est obligatoire pour la quasi-totalité des voyageurs se rendant en Nouvelle-Zélande.

• Cette taxe s’applique tant aux visiteurs bénéficiant de la dispense de visa qu’à ceux soumis à obligation de visa, y compris les jeunes du programme vacances-travail. Les personnes dispensées du paiement de cette taxe incluent notamment les titulaires du statut de résident en Nouvelle-Zélande, les voyageurs en transit aéroportuaire, les ressortissants néozélandais, australiens ou de certaines nations du Pacifique, ainsi que les titulaires de visas diplomatiques, militaires, médicaux et humanitaires.

• L’IVL doit être acquittée soit en ligne à l’occasion de la demande d’autorisation de voyage électronique pour les voyageurs dispensés de visa, soit au moment du dépôt de la demande de visa.

• Son coût est de 35 dollars NZ.

En savoir + :

PDF - 155.4 ko
NZeta travel information sheet
(PDF - 155.4 ko)

Dernière modification : 08/07/2019

Haut de page