Fonds Pacifique, clôture de l’appel à projets 2018 [en]

L’appel à projets 2018 du Fonds Pacifique est clôt depuis le 17 novembre 2017. Retrouvez ci-dessous les modalité de candidature à l’appel 2018 du fonds de coopération économique, sociale et culturelle pour le Pacifique dit « Fonds Pacifique ».

Le Fonds de coopération économique, sociale et culturelle pour le Pacifique dit « Fonds Pacifique » (FP), est un instrument de coopération régionale de la France dans le Pacifique, abondé par des crédits du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE).

Un appel est lancé par le Secrétariat permanent pour le Pacifique (SPP), destiné à sélectionner des projets susceptibles d’être subventionnés, en 2018, par le « Fonds de coopération économique, sociale et culturelle pour le Pacifique », dit Fonds Pacifique (FP). Créé en 1985 par le Ministère des Affaires étrangères et du développement international (MAEDI), il contribue à l’insertion régionale des collectivités françaises : la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française et les îles Wallis-et-Futuna.

En 2017, un des projets retenus avaient un partenaire néo-zélandais :

MANA’O - les MANgroves se développant sur des Atolls peuvent-elles faire face à la montée du niveau des Océans ? Cas de l’île d’Ouvéa, Nouvelle-Calédonie, Pacifique Sud.

Ce projet associait le National Institute for Water and Atmospheric research(NIWA, Nouvelle-Zélande), l’Institut de Recherche pour le Développement(IRD-France) et le Grand Observatoire de l’Environnement et de la Biodiversité Terrestre et Marine du Pacifique Sud (GOPS, Nouméa).

Appel à candidatures 2018

L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 17 novembre 2017 (minuit heure NZ), pour des projets se déroulant en 2018. Les contributions apportées par le Fonds Pacifique s’établissent en moyenne à 30.000€ par projet.

Critères de sélection des projets :

Les projets éligibles à une subvention du fonds relèvent de la coopération régionale avec les États océaniens et doivent, obligatoirement, contribuer à l’insertion régionale des collectivités françaises océaniennes (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Wallis Futuna) et aux actions de coopération économique, sociale et culturelle.

Comme l’année précédente, préférence sera donnée aux projets relatifs à la lutte contre le changement climatique et à la prévention des risques de catastrophes naturelles, aux projets à caractère économique et industriel (études de faisabilité, actions de formation…) et aux projets en lien avec la sécurité sanitaire ou alimentaire (lutte contre les maladies endémiques, gestion des ressources halieutiques, ...).

Conditions financières :

La contribution du fonds Pacifique ne doit pas excéder 50% de la dépense globale.

L’assiette sur laquelle est calculée cette contribution ne doit pas intégrer les frais de gestion du bénéficiaire, ni ses charges salariales fixes. Nous attirons votre attention sur les budgets prévisionnels. Le SPP demande en effet que les valorisations en nature (prêts de locaux, prêts de matériels, salaires structurels, etc.) effectuées par les organismes bénéficiaires n’excèdent pas 20% du montant total du projet.


Une attention spécifique sera portée sur l’équilibre du projet prévisionnel et la présence des lettres d’engagement des éventuels co-partenaires, les co-financements devant être confirmés au moment de la constitution du dossier.

Échéances :

Afin de respecter le calendrier qui nous a été fixé, l’ambassade de France n’instruira plus aucun projet passé le vendredi 17 novembre 2017.

Les porteurs de projet devront télécharger et renseigner correctement une fiche-projet (179Ko, Word) et un budget prévisionnel simplifié (21Ko, Word).

JPEG

Réception des dossiers :

Pour vous porter candidat ou pour toute demande d’information, merci de bien vouloir contacter le service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France à Wellington.

Pour plus d’informations n’hésitez pas à contacter le Secrétariat permanent pour le Pacifique.

Dernière modification : 23/11/2017

Haut de page