Janvier 2018 : Editorial de Mme l’Ambassadeur

Chers amis de la France et de la Nouvelle-Zélande,

Ambassadeur Florence Jeanblanc-Risler en déplacement en Antarctique avec son collègue italien - novembre 2017. En savoir plus : La coopération scientifique à l’œuvre en Antarctique

En ce début d’année, je suis heureuse, avec toute l’équipe de l’ambassade de vous souhaiter une belle et heureuse année, pour vous-mêmes et vos proches. J’espère que vous avez profité de l’été austral pour passer du temps en famille et prendre le repos nécessaire pour faire de 2018 une année de projets et d’action.

Après une année 2017 largement consacrée aux processus électoraux en France et en Nouvelle-Zélande, et marquée dans nos deux pays par un changement politique et générationnel, 2018 sera une année importante pour renforcer la visibilité de notre relation bilatérale.

Suite au Brexit, la Nouvelle-Zélande redécouvre l’importance de sa relation avec l’Europe continentale, et avec la France en particulier. C’est l’attrait d’une France qui se transforme et se réforme. Notre pays suscite un intérêt croissant par son projet de refondation européenne, son ambition sur les enjeux globaux, comme par exemple sur le changement climatique (Sommet One Planet à Paris, le 12 décembre dernier, Pacte mondial pour l’environnement) et cette capacité à dialoguer et s’engager sur les principaux sujets régionaux et internationaux (Proche et Moyen Orient, Sahel, Corée du Nord). 2018 permettra de nombreux échanges politiques, économiques et culturels. La Nouvelle-Zélande a été ainsi invitée à participer à une Conférence en avril 2018 pour faire disparaitre toutes les possibilités de financement des organisations extrémistes ; elle sera à nos côtés comme vice-présidente de la réunion ministérielle de l’OCDE en mai à Paris qui sera consacrée à la défense du multilatéralisme et elle sera, en juste retour de son engagement invitée pour célébrer le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale le 11 novembre à Paris.

2018 sera pour la France en Nouvelle-Zélande marquée par l’inauguration à Wellington au Pukeahu National War Memorial Park du mémorial français. Les travaux ont commencé en décembre et devraient s’achever fin mars pour une inauguration envisagée pour ANZAC Day.

Les premiers mois de l’année 2018 seront rythmés par une forte actualité culturelle française en Nouvelle-Zélande et où les femmes seront mises à l’honneur :

-  Arrivée des résidents artistiques en janvier : Chloé Quenum, artiste spécialiste en installation et en sculpture qui revisite les objets du quotidien et détourne leurs usages prendra ses quartiers à Wellington dans le cadre de la Résidence d’Arts Visuels "Te Whare Hēra". Le Randell Cottage accueillera Amélie Lucas-Gary qui vient de publier son deuxième roman, Vierge, dans lequel est décrit le parcours étrange d’une femme singulière, dans un univers à la fois onirique et terriblement réaliste.

-  La photographe franco-marocaine Carolle Benitah sera l’invitée de NZ Photo en mars 2018 où elle présentera son travail dans lequel elle explore ses souvenirs d’enfance pour mieux comprendre ses origines et son identité.

-  Accueil des assistants de langue française en Nouvelle-Zélande en février : 12 jeunes français dont 9 femmes assisteront les jeunes néo-zélandais dans leur apprentissage de la langue française. Répartis à travers toute la Nouvelle-Zélande, ils participent localement à la promotion de notre langue et participe activement au développement des relations entre nos deux pays.

-  Festival du Film Français du 1er mars au 18 avril : Il propose cette année encore, le meilleur du cinéma francophone à travers une programmation riche de plus de 30 films et des projections dans 13 villes néo-zélandaises dont Akaroa qui accueillera le festival pour la première fois. Cette année, les femmes occuperont une place centrale dans le festival, les spectateurs pourront découvrir les œuvres les plus récentes de réalisatrices reconnues (Agnès Varda, Claire Simon, Anne Fontaine) ou émergentes (Léa Mysius, Léonor Seraille) mais aussi des actrices talentueuses (Marion Cotillard, Agnès Jaoui, Laetitia Dosch ou la jeune découverte Noé Abita) pour des portraits de femmes contemporaines particulièrement inspirants. Toute l’actualité du festival est sur notre site internet et nos réseaux sociaux.

-  Goût de France, le 21 mars, rendez-vous annuel qui sera consacrée cette année aux femmes et à la gastronomie permettra à nos amis néo-zélandais de (re)découvrir les plats et ingrédients qui participent à la renommée de la région Nouvelle-Aquitaine (canard, piment d’Espelette, fromage de chèvre, cannelés, etc.) ainsi que les très nombreux vins locaux et grands crus bordelais.

Le 1er semestre 2018 sera aussi placé sous le signe du sport avec la tournée du XV de France en Nouvelle-Zélande (9, 16 et 23 juin 2018). Nos rugbymen désormais dirigés par Jacques Brunel, ancien coach de Dan Carter à Perpignan, viendront défier sur leurs terres les All Blacks à l’occasion de trois test-matches à Auckland, Wellington et Dunedin. Je formule, comme vous j’en suis sure, le vœu en ce début d’année que le XV de France aura à cœur de briller à un an de la Coupe du monde de rugby au Japon. Ces tests match permettront également de profiter d’une ambiance festive autour des deux manifestations à Auckland et Wellington du French Festival qui cette année voit grand après le beau succès en aout 2017 à Auckland.

2018 sera aussi marquée par des réformes concernant les services consulaires et un déménagement de l’ambassade en aout 2018 dans de nouveaux locaux, plus accueillants. Nous vous communiquerons en temps utile les nouvelles coordonnées.

Afin de mieux répondre à vos besoins, la procédure concernant l’envoi des passeports a été modifiée. La section consulaire peut désormais vous faire parvenir vos nouveaux passeports directement chez vous par envoi postal sécurisé. La Nouvelle-Zélande a en effet été retenue avec 37 autres pays pour inaugurer ce dispositif, qui permet aux usagers ayant choisi cette option sur le formulaire de demande de recevoir leur nouveau passeport directement à leur domicile. Je souhaite profiter de cette annonce pour remercier nos consuls honoraires leur engagement auprès de notre communauté. Ils effectuent un travail remarquable, quelque fois ingrat mais indispensable pour vous et pour l’ambassade. Ils sont partie prenante, comme les chefs d’ilots bénévoles que je remercie également, du dispositif de Sécurité. (Nous avons encore besoin de volontaires pour devenir chefs d’îlot ou adjoints dans plusieurs régions).

Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite à vous inscrire au registre des Français de l’étranger pour faciliter la diffusion d’informations de notre section consulaire et pour que nous puissions prendre contact avec vous et vos proches en cas d’urgence.

Cette ambassade est à votre disposition et nous sommes toujours heureux d’avoir votre retour sur nos activités et services. Je continuerai en 2018 mes déplacements dans le pays, mais aussi à Samoa et aux Iles Cook qui sont également de ma compétence. Je suis toujours heureuse de faire votre connaissance et de vous revoir dans ce beau pays, à Apia ou Rarotonga. La Nouvelle-Zélande continue à attirer nos compatriotes (5 193 inscrits sur les registres consulaires soit + 10,84 %, plus de 10 000 jeunes en Visa Vacance Travail). Soyons fiers d’être Français et reconnaissants à ce pays qui nous accueille.

Cultivons cette amitié tout au long de l’année 2018 !

Kia Ora,

Florence Jeanblanc-Risler

Dernière modification : 15/01/2018

Haut de page