L’Appel de Christchurch a deux ans ! [en]

Deux ans après le lancement à l’Élysée de l’Appel de Christchurch, la Premiere ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, et le Président Emmanuel Macron ont réuni les acteurs engagés contre les contenus terroristes et extrémistes violents.

Revoir la déclaration du Président Emmanuel Macron :

« Les contenus terroristes et extrémistes violents n’ont leur place nulle part. Avec la Nouvelle-Zélande, il y a deux ans, nous avons lancé un appel à lutter contre eux, en associant États, entreprises et société civile.

L’appel de Christchurch comporte des engagements qui visent à prévenir le téléchargement et la diffusion de contenus terroristes et extrémistes violents, à améliorer la transparence dans leur détection et retrait, à s’assurer que les algorithmes ne dirigent pas vers ces contenus.

Notre appel a été entendu : 55 États (dont tous ceux de l’Union européenne), la Commission européenne, deux organisations internationales et dix entreprises sont engagés. Le réseau consultatif de l’Appel de Christchurch compte 47 organisations de la société civile. Ensemble !

Je tiens à remercier les États qui apportent leur soutien à l’Appel de Christchurch aujourd’hui. Je suis heureux d’annoncer que les États-Unis, la Tunisie, le Pérou, la République tchèque, la Slovaquie, la Croatie et l’Estonie ont rejoint la communauté de l’Appel de Christchurch.

La lutte contre les contenus terroristes et extrémistes violents ne peut se faire au détriment de nos valeurs : sociétés ouvertes, règle de droit, un Internet libre, ouvert et sûr. C’est à nous, démocraties et défenseurs des libertés, de trouver les bonnes solutions.

Il est de notre devoir de protéger nos citoyens. Nous avons tous un rôle à jouer pour mettre en œuvre les engagements de l’Appel de Christchurch. Ce soir, nous avons réaffirmé notre volonté de continuer sur cette voie, ensemble. »

Source : elysee.fr

Dernière modification : 30/08/2021

Haut de page