La Nouvelle-Zélande sous le charme des constructions éphémères françaises ! [en]

Invité à participer aux Festivals de Taranaki et de Christchurch, l’artiste français Olivier Grossetête a créée des moments de partage fort avec le public. Ensemble, ils ont construits plusieurs édifices gigantesques mais temporaires !

Une tour à New Plymouth, une cathédrale à Christchurch…

Les deux étapes néo-zélandaises d’Olivier Grossetête ont captivé l’attention du public et des médias.

La création de ces deux œuvres collaboratives et temporaires ont permis aux petits et grands de donner vie à des constructions issues de l’imaginaire collectif.

A Christchurch, la construction de cette cathédrale a coïncidé avec l’annonce de la reconstruction de la cathédrale partiellement détruite par un tremblement de terre en 2011.

La participation d’Olivier Grossetête à ces deux festivals a été soutenue par le Fond d’amitié franco-néozélandais.

Consultez les articles dédiés à la venue d’Olivier Grossetête :

- Cardboard replica cathedral erected, then demolished in storm(The Press) : 10 septembre 2017

- A new (temporary) cardboard cathedral for Christchurch (The Press) : 5 septembre 2017

-  Hundreds of school children begin People’s Tower creation (Taranaki Daily News) : 30 août 2017

- Rise and fall : the short tale of New Plymouth’s 10-metre cardboard tower(Taranaki Daily News) : 3 septembre 2017

- Sky-high cardboard building to rise and fall in Christchurch (Radio NZ) : 6 septembre 2017

Dernière modification : 13/09/2017

Haut de page