Novembre 2016 : Editorial de Mme l’Ambassadeur

JPEG - 973.6 ko
Ambassadeur Florence Jeanblanc-Risler
(JPEG - 973.6 ko)

Chers compatriotes, chers amis de la France et de la Nouvelle-Zélande,

A l’approche de l’été austral, je souhaite partager avec vous quelques éléments d’information sur l’actualité bilatérale et sur les importantes échéances à venir.

Nous ne sommes pas encore en fin d’année, mais 2016 peut d’ores et déjà être considérée comme une année particulièrement dense pour nos deux pays, marquée en particulier par la visite du Premier ministre Manuel Valls début mai en Nouvelle Zélande, et celle de son homologue John Key en France, invité d’honneur du 14 juillet à Paris.

Ces derniers mois ont aussi été l’occasion d’une coopération renforcée entre nos deux pays sur les grandes questions internationales débattues au Conseil de Sécurité des Nations Unies dont la Nouvelle-Zélande est membre non permanent jusqu’à la fin de décembre, mais également sur la mise en œuvre des engagements pris lors de la COP21 à Paris en décembre dernier pour lutter contre le réchauffement climatique. La France a été un des tous premiers pays à ratifier l’Accord de Paris ; la Nouvelle-Zélande l’a ratifié le 4 octobre dernier. L’Accord de Paris est ainsi entré en vigueur, moins d’un an après sa signature. Ce résultat exceptionnel est à la mesure de l’enjeu que représente la lutte contre le réchauffement climatique. Il nous concerne tous.

La commémoration du centenaire de l’engagement néo-zélandais dans la bataille de la Somme a donné lieu à une commémoration émouvante en France à Longueval en présence du ministre néo-zélandais de la défense, M. Gerry Brownlee, ainsi qu’à Wellington où avec le Premier Ministre adjoint, M. Bill English j’ai participé à une cérémonie du souvenir. Notre mémoire commune prendra corps symboliquement aussi le 11 novembre prochain, avec l’annonce du lauréat du concours pour le mémorial français qui sera construit au Pukeahu National War Memorial Park de Wellington, à l’invitation des autorités néo-zélandaises. M. Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, sera en Nouvelle-Zélande du 17 au 19 novembre prochain, pour poser la première pierre de ce mémorial et participer également au 75ème anniversaire de la marine néo-zélandaise.

En septembre dernier, j’ai eu le plaisir d’accueillir quatre nouveaux agents à l’ambassade. Vous aurez ainsi certainement l’occasion de faire connaissance avec Rodolphe Sambou, mon nouvel adjoint et Sébastien Lallement, le nouveau Consul. Ils contribuent avec toute mon équipe à l’ambassade à apporter à vous tous leur enthousiasme, leur expérience et leur engagement.

Je souhaite aussi partager avec vous deux informations importantes.
Tout d’abord, l’ouverture de deux nouvelles sections bilingues français/anglais dans des écoles néo-zélandaises à Wellington et Christchurch qui devrait satisfaire parents et enfants. Je vous encourage à nous signaler au plus tôt votre intérêt éventuel à y scolariser vos enfants.

2017 constituera une année particulièrement importante pour notre pays avec deux échéances électorales qui vous mobiliseront en tant qu’électeurs, mais également l’ambassade qui devra en effet assurer la préparation et la tenue des élections présidentielle (23 avril et 7 mai 2017) et législative (4 et 18 juin 2017).

Vous trouverez sur le site internet de l’Ambassade une rubrique dédiée aux élections afin de vous accompagner aux mieux dans vos démarches. Elle présente le cadre et les modalités de l’organisation des élections à l’étranger, les dispositions applicables en Nouvelle-Zélande, les modalités et les conditions du vote par correspondance, par procuration, ou par voie électronique. L’ensemble des services de l’Ambassade et du Consulat sera mobilisé pour préparer ces échéances.

Je vous incite vivement à vous inscrire dès maintenant sur les listes électorales, à vérifier votre situation électorale (lieu de vote, radiation éventuelle dans un ancien bureau de vote en France) et surtout de nous informer de tout changement d’adresse vous concernant. Le tableau explicatif ci-joint vous permettra de vérifier votre situation.

N’hésitez pas à faire passer le message à tous les Français autour de vous : pour pouvoir voter en Nouvelle-Zélande en 2017, ils doivent être inscrits sur la liste électorale consulaire avant le 31 décembre 2016. Prévoyez, le cas échéant, d’établir vos procurations de vote quinze jours au moins avant le scrutin auquel vous souhaitez participer.

Les élections sont un exercice démocratique de première importance. Je vous encourage à participer aux scrutins et à faire ainsi la démonstration de l’esprit civique des Français, qu’ils habitent en France ou qu’ils aient choisi de vivre dans ce magnifique pays qu’est la Nouvelle-Zélande.

Je vous souhaite un très bel été.

Florence Jeanblanc-Risler

Dernière modification : 11/11/2016

Haut de page