Octobre 2017 : Editorial de Mme l’Ambassadeur

Chers amis de la France et de la Nouvelle-Zélande,

Je suis heureuse de partager avec vous quelques informations susceptibles d’intéresser toutes celles et ceux qui gardent un pied aux Antipodes et l’autre en France.

The Chatham Islands are the antipode of Alzon, France. - PNG

J’ai, photo à l’appui, eu l’occasion en juillet dernier de me rendre aux Iles Chatham avec Chris Finlayson, le ministre en charge de ces iles les plus à l’ouest de la Nouvelle-Zélande et j’ai pu constater que son chef-lieu Waitangi se trouve à l’exact opposé de la surface du globe, aux Antipodes donc, du village français d’Alzon.

Française de Nouvelle-Zélande, Nicole visite Alzon, aux antipodes des Iles Chatham - PNG

1ere nouvelle pour les sportifs et nous tous : Paris a remporté officiellement l’attribution des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 ! Nous ajouterons aux valeurs portées par le Français Pierre de Coubertin, inventeur des jeux une autre valeur collective, celle de la protection de notre planète puisque les jeux seront placés sous le signe de l’excellence environnementale.

Le mercredi 15 novembre au lendemain de test matchs entre les All Blacks et le XV de France à Paris et à Lyon, nous devrions connaitre le choix du pays qui accueillera la coupe du monde de rugby en 2023. La France est candidate.

2ème information : l’engagement de la France en faveur de la lutte contre le changement climatique se renforce. Le ministre de l’Ecologie et de la transition solidaire, Nicolas Hulot a annoncé la fin de l’exploitation des hydrocarbures et l’interdiction de la vente de voitures à moteurs thermiques à l’horizon 2040.

A New-York, le Président a lancé le « pacte mondial pour l’environnement », nouvelle initiative pour permettre de codifier en un texte unique l’ensemble des règles applicables à l’environnement.

J’ai accompagné à Samoa, où je suis également accréditée, Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire qui a représenté la France au Forum des iles du Pacifique à Apia du 5 au 8 septembre.

Le forum des Iles du Pacifique a accueilli pour la première fois la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie qui ont ainsi contribué comme membres de plein exercice aux discussions sur le thème du « Blue Pacific- Our sea of Islands - Our security through sustainable development, management and conservation ».

Sébastien Lecornu a invité tous les chefs d’Etat et de gouvernement de la région, particulièrement concernés par les effets du réchauffement climatiqueà participer au sommet de Paris, le 12 décembre prochain, deux ans après l’accord de Paris négocié lors de la COP21.

Ce sommet d’étape permettra d’aborder la question cruciale du financement, par les acteurs publics et privés de la lutte contre le changement climatique.

Je constate d’ailleurs que lors de la campagne électorale en Nouvelle-Zélande et quelle que soit la nature de la future coalition, la politique environnementale (prix de l’eau, effets du changement climatique) a fait l’objet de réelles prises de position.

3ème thème : notre pays suscite un nouvel intérêt. Les discours du Président Emmanuel Macron ont ainsi fait l’objet d’une couverture médiatique généreuse. Le plaidoyer du président de la République en faveur d’un multilatéralisme fort et responsable lors de la 72ème assemblée générale des Nations Unies a été extrêmement bien reçu, comme ses deux discours sur l’Europe.

Inquiète des conséquences du Brexit, de sa relation avec l’Europe et de la pérennité de ses flux commerciaux (le Royaume-Uni absorbe ainsi plus de 45% des exportations de viande néo-zélandaise), la Nouvelle-Zélande souhaite renforcer ses relations avec l’Europe continentale et en particulier avec la France.

L’image positive projetée par notre pays et les comparaisons avec la Nouvelle-Zélande alimentent cet intérêt renouvelé. Profitons-en !

4ème information de cette lettre, vous tous Français de Nouvelle-Zélande continuez à vous engager et à donner de notre pays une image dynamique.

Le lancement de l’association France Aotearoa Science, Technologie et Innovation, FAST ! permettra de structurer le réseau des scientifiques présents en Nouvelle-Zélande et de servir d’appui au développement de de notre coopération scientifique dans les secteurs à haute valeur ajoutée. Le 24 novembre, j’assisterai à la première assemblée générale de l’association que je vous invite à rejoindre.

A travers une série de portraits vidéo de Français vivant en Nouvelle-Zélande, je souhaite valoriser le dynamisme, la diversité et l’engagement fort au sein de la communauté dans vous vivez. C’est une magnifique image qui est donnée de note pays.

Je profite de cette lettre pour souhaiter la bienvenue à l’ambassade à Véronique Demany-Cornu, ma nouvelle assistante, à Stéphane Ré, le conseiller de coopération et d’action culturelle et à Nicolas Boisset, chef et intendant de la résidence.

J’aurai toujours aussi plaisir à vous retrouver à l’occasion de mes déplacements et lors d’évènements organisés par l’équipe de l’ambassade.

A bientôt,

Ka kite ano,

Florence Jeanblanc-Risler

Dernière modification : 29/10/2017

Haut de page