Pinot Noir, un cépage commun à la France et la Nouvelle-Zélande [en]

Vendredi 16 décembre 2016, l’Ambassade de France a co-organisé avec Cuisine magazine une dégustation de vins français et néo-zélandais à la Résidence de France.

Ambassador Florence Jeanblanc-Risler with Cuisine panel members (from left) John Saker, John Belsham and John Comerford - JPEG
Madame Florence JeanBlanc-Riesler, Ambassadeur de France en Nouvelle-Zélande, a aux côtés de trois membres de la rédaction de Cuisine magazine participé à une dégustation de 12 « Pinot noirs » de Bourgogne et 12 « Pinot Noirs » néo-zélandais. Pour l’Ambassadeur, cet évènement souligne les liens qui unissent la Nouvelle-Zélande et la France, deux pays qui ont en commun une longue culture du vin.

Cuisine magazine wine writer John Saker evaluates pinot noir at the French residence. - JPEG

Précédemment, un programme d’échange appuyé par le Fonds d’amitié franco-néo-zélandais a permis à de jeunes néo-zélandais de visiter la Bourgogne pour découvrir les secrets de production du vin dans cette région. Et, en 2015, la France a reçu le soutien de la région Central Otago pour que la Bourgogne figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture).

Célébrer les différences entre le Pinot Noir français et ses déclinaisons néo-zélandaises

Le vin de Bourgogne est aujourd’hui mondialement reconnu et, d’après le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne, chaque année, près de 28% de la production totale de la région (1,4 millions d’hectolitres) sont exportés.

Pour John Saker de Cuisine magazine, cette événement fut l’occasion de célébrer les différences entre le Pinot Noir de Bourgogne et ses déclinaisons néo-zélandaises. Retrouvez un grand format de l’évènement et la comparaison complète des vins dégustés dans le numéro de mars 2017 de Cuisine magazine.

Dernière modification : 16/01/2017

Haut de page