Vous êtes français et vous souhaitez vous rendre en NZ

- Formalités de séjour :

Le visa n’est en général pas nécessaire pour les séjours inférieurs à 3 mois, sauf dans certains cas particuliers (étudiants, professeurs, journalistes, sportifs et patients se rendant en Nouvelle-Zélande pour traitement médical). Il convient de consulter le site d’Immigration New Zealand pour déterminer si un visa est nécessaire.

Tous les visiteurs, y compris en transit, doivent en revanche disposer d’un billet de retour ou à destination d’un pays tiers ainsi que d’une autorisation de voyage électronique (NZeTA depuis le 1er octobre 2019).
Plus d’infos sur l’autorisation de voyage électronique NZeTA

Tout visiteur, y compris s’il est dispensé de visa, doit pouvoir prouver qu’il disposera sur place de moyens suffisants pour son séjour. Même dans le cas d’un emploi non rémunéré mais assorti d’avantages en nature, il n’est pas permis de travailler sans autorisation préalable de travail (Work permit, Working holiday visa).

S’il apparaît, à l’occasion d’un entretien avec l’officier de l’immigration, que les conditions d’entrée ne satisfont pas à la réglementation néo-zélandaise, tout visiteur, même muni d’un visa valide, peut se voir refuser l’accès sur le territoire, ce qui compromettra durablement ses chances d’être autorisé à séjourner par la suite en Nouvelle-Zélande.

ATTENTION ! Le « woofing » est considéré en Nouvelle-Zélande comme un travail, même si l’activité n’est pas rémunérée. Il est donc impératif pour les personnes désirant se rendre en Nouvelle-Zélande dans ce cadre de disposer de visas leur permettant de travailler du type "Visa vacances travail".

- Programme Visa vacances travail

Les autorités néo-zélandaises autorisent les jeunes français à séjourner en Nouvelle-Zélande à titre individuel dans le but d’y passer des vacances, en ayant la possibilité d’y exercer un emploi pour compléter les moyens financiers dont ils disposent. Elles leur délivrent à cet effet un visa vacances-travail à entrée multiples d’une durée de validité d’un an.
Wellington - JPEGA l’arrivée en Nouvelle-Zélande, les bénéficiaires du programme se voient délivrer par le service de l’immigration une autorisation de travail valable 12 mois : celle-ci leur permet d’exercer un emploi auprès de plusieurs employeurs successifs, et aussi de s’inscrire à un cours de formation où d’étude pour une durée maximale de 3 mois non renouvelable. Ils sont tenus de se conformer à la législation locale du travail. Les bénéficiaires du programme ne peuvent prolonger leur séjour en Nouvelle-Zélande au delai d’un an, ni changer de statut en cours de séjour.



Les conditions à remplir sont les suivantes :

- Avoir des motivations répondant aux objectifs du
programme.

- Etre agé de 18 à 30 ans révolus lors du dépôt de la
demande.

- Ne pas avoir antérieurement bénéficié du
programme

- Etre titulaire d’un passeport en cours de validité et
justifier de la possession d’un billet retour (ou des
moyens financiers équivalents)

- Justifier de garanties financières
suffisantes pour subvenir à ses besoins au début
du séjour.

- Avoir souscrit une assurance couvrant les risques
maladie, maternité, invalidité et hospitalisation
pour la durée du séjour.

La demande de visa doit être déposée auprès des services consulaires gérant les demandes françaises.

Pour toute information complémentaire sur les visas, prendre contact avec les services de l’immigration néo-zélandaise, Immigration New Zealand.

Ministère des affaires étrangères de Nouvelle-Zélande.

Dernière modification : 02/12/2019

Haut de page