Vos élus en Nouvelle-Zélande

Les Sénateurs représentant les Français établis hors de France

Les 12 sénateurs représentant les Français établis hors de France ont été renouvelés pour moitié le 28 septembre 2014.

Les nouveaux sénateurs ont été élus par un corps électoral composé des 11 députés élus par les Français de l’étranger, des 12 sénateurs représentant les Français établis hors de France, des 442 conseillers des Français de l’étranger et des 68 délégués consulaires élus en mai 2014.

Les résultats de cette élection sont consultables ici sur le site du Ministère de l’Intérieur.

Pour accéder à la liste des sénateurs représentant les Français de l’étranger, cliquer ici.

La prochaine élection des sénateurs représentant les Français établis hors de France aura lieu le 26 septembre 2021.

Député des Français établis hors de France - 11ème circonscription

Mme Anne Genetet est la députée des Français établis hors de France de la 11ème circonscription.
Son suppléant est M. Charly Strasbach.

Pour écrire à Mme Anne Genetet, cliquez ici.

Les conseillers des Français de l’étranger

Les conseillers des Français de l’étranger sont des élus de proximité, représentant les Français établis hors de France auprès des ambassades et des consulats, au sein des conseils consulaires.

Ils siègent dans des conseils consulaires réunis sous la présidence du chef de poste diplomatique ou consulaire au moins deux fois par an, en fonction du volume de sujets à traiter.

Les conseillers des Français de l’étranger participent à la mise en place des politiques conduites pour les Français de l’étranger (enseignement, aides sociales, emploi et formation professionnelle, sécurité, etc.).

Chaque année, l’ambassadeur présente au conseil consulaire un rapport sur la situation de la circonscription consulaire et faisant l’état des lieux des actions menées dans les domaines de compétences du conseil consulaire.

JPEG

En Nouvelle-Zélande, les Français ont élu 3 conseillers :

Géraldine Guillemot-Peacock
ecologie-solidarite@outlook.com

PNGOriginaire des Pays de la Loire, je suis installée en Nouvelle-Zélande depuis 2009. Diplômée en Sciences du Langage et en Orthophonie, j’ai exercé ma profession de thérapeute du langage pendant 8 ans en France métropolitaine et en départements d’Outre-mer. Puis j’ai eu l’opportunité de venir découvrir la Nouvelle-Zélande. Tombée sous le charme du pays et mariée à un néo-zélandais, je suis maman de deux enfants franco-kiwis.

A mon arrivée en Nouvelle-Zélande, j’ai travaillé dans le domaine de la restauration en tant que manager puis en tant qu’enseignante à l’Alliance Française et en milieu scolaire. En 2014, je suis devenue guide nature et chargée de communication dans une compagnie d’éco-tourisme. Mon rôle est de permettre au plus grand nombre de découvrir la biodiversité incroyable qui nous entoure. En parallèle, je participe à la promotion de la culture et de la langue française à travers l’enseignement du français et via l’organisation, avec différents partenaires locaux, de visites culturelles à Akaroa, le village le plus français de la Nouvelle-Zélande !

J’ai à cœur de soutenir tous les membres de la communauté française de Nouvelle-Zélande, Samoa et Iles Cook, de guider celles et ceux qui rencontreraient des difficultés pour s’adapter dans leur pays d’adoption, de défendre les intérêts des Français expatriés et de transmettre leur voix auprès de notre ambassade et du gouvernement français.

La protection de l’environnement étant également au cœur de mes préoccupations, je m’engage à agir dans ce sens et à soutenir des projets mettant en avant les choix éco-responsables des entrepreneurs et associations français.es en Nouvelle-Zélande, Samoa et Iles Cook.

Nadine Plet
Présidente du conseil consulaire jusqu’en 2024
citoyenssolidaires2021@gmail.com

PNGPouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?
Cela fait 35 ans que je vis en Nouvelle-Zélande et j’ai deux filles adultes. Je suis une ex-infirmière de bloc opératoire (CHRU-Lille et Auckland) et je travaille maintenant pour NZ Healthpartnerships où je gère les appels d’offres et les contrats commerciaux des 20 centres hospitaliers du pays. Je fais partie de l’équipe d’achat du matériel de réanimation Covid-19.
Je me suis toujours investie dans la vie communautaire locale et les associations, françaises (Alliance française, FNZCCI, CCEF…), mais aussi néo-zélandaises (Skiing for the Disabled, Institute of Fundraising NZ, NZ Baroque orchestra). Je suis à l’origine du playgroup Les Petits Lascars et une des mamans fondatrices de Frenz School Inc.
Je suis Chevalier de l’Ordre national du Mérite, titulaire de la Légion d’Honneur au grade de Chevalier et ai reçu le Trophée des Français de l’Etranger, catégorie Coup de cœur. Au-delà de ces titres, ce que ces décorations signifient pour moi, c’est la reconnaissance. Que les objectifs étaient les bons et que les efforts portent leurs fruits. C’est la meilleure motivation pour continuer !
Enfin, je suis Conseillère des Français de l’étranger depuis 2014.

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l’étranger ?
Nous voulons devenir un relais pratique et fiable entre l’État français et ses représentants, les services consulaires et les Français de Nouvelle-Zélande. De nombreux Français perçoivent les contacts et démarches avec les services consulaires comme quelque chose de difficile, aux résultats incertains. Ce n’est pas normal et nous voulons contribuer à faciliter cette relation :

  • en informant les Français de Nouvelle-Zélande de leurs droits. Mon mandat précédent m’a permis de découvrir que de nombreuses personnes ou familles ignorent les aides auxquelles elles ont droit, malgré les informations disponibles sur le site internet de l’Ambassade. L’île du Sud et de nombreuses parties rurales de l’île du Nord sont aussi pénalisées dans leur accès aux informations et certaines démarches administratives demandent un déplacement à Wellington, ce qui est compliqué et coûteux pour la plupart d’entre nous.
  • en faisant remonter les besoins identifiés et propres au contexte néo-zélandais à l’Assemblée des Français de l’Etranger, dont beaucoup de Français ignorent l’existence et l’objet.

Les priorités de notre liste sont :
1. Informer, représenter et écouter les Français de Nouvelle-Zélande.
2. Obtenir une convention bilatérale pour les retraites pour conserver le bénéfice de la retraite acquise lors des années d’activité en France.
3. Créer un fonds de solidarité dont l’objectif est d’aider temporairement des Français de Nouvelle-Zélande en situation de détresse, dans l’attente de l’attribution des aides sociales néo-zélandaises.
4. Continuer le soutien aux associations franco-néo-zélandaises dans leurs objectifs (dossiers de demandes de subventions par ex.). Elles apportent pour la plupart un soutien inestimable aux Français vivant ici et il est important de les aider.
5. Réintroduire les bourses scolaires françaises qui existaient dans le passé, pour les parents dont les enfants sont dans les sections bilingues qui ont le Label FrancÉducation.

Pierre Leducq
pierre.leducq@conseillerconsulaire.fr
Pierreleducq@xtra.co.nz

JPEGJ’ai épousé une Néo-Zélandaise en 1991 avec qui j’ai eu deux garçons nés à Londres en 1991 et 1994. Ils ont la double nationalité, Néo-Zélandais et Français. Je vis en Nouvelle-Zélande depuis 1997. J’y ai créé mon entreprise de conseil en développement international auprès des sociétés high tech.

Je souhaite participer à une meilleure représentation de nos institutions françaises ici en Nouvelle-Zélande. En temps que Conseiller Consulaire et parce que j’ai désormais plus de temps disponible, je souhaite aider nos concitoyens à se faire entendre auprès de l’ambassade et être un élément actif des processus décisionnels afférents à cette fonction.

JPEG - 1.4 Mo
Première réunion du conseil consulaire de Nouvelle-Zélande à Wellington le 18 juin 2021

Procès-verbal de la Première réunion du Conseil consulaire du 18 juin 2021

Cliquez ici pour accéder au procès-verbal de la Première réunion du Conseil consulaire du 18 juin 2021

PNG

Dernière modification : 06/09/2021

Haut de page